Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2012

Les Fils du vent

 

Les fils du vent”   film de 1h30, et aussi  documentaire’ musical sur le jazz Manouche avec Moreno, Ninine Garcia, Angelo Debarre et Tchavolo Schmitt (auteur Bruno Le Jean)

 

Un beau moment de voyage dans la vie et la musique de ces étoiles scintillantes de la guitare; à travers ces 4 portraits de musiciens, on découvre et approfondit tous les ressorts secrets qui animent ces créateurs de musique riche et nourrie de deux inspirations vitales: la nature et la liberté.

Il faut voir et entendre Tchavolo devant le ressac de l'océan, qu'il traduit en accords et mélodies naissantes, écouter Angelo Debarre parler de l'essence de l'âme tzigano-manouche, la nature.

L'humour de Moréno dans son numéro de charme de gitano-lover, irrésistible, et la ferveur musico-spirituelle de Ninine Garcia. Ils ont tous une part de ces quatre volets de la vie voyageuse, les fils du vent savent prendre un peu de distance avec le sérieux compassé et les attitudes convenues, et ils ont tous en partage intégral ce sens inné de la musique sans frontières. Aucune frontière, comme les nuages qu'on ne met pas en cage. Ce qui n'est pas toujours facile dans un monde qui regarde toujours de travers les « gens du voyage » et qui semble s'ingénier à compliquer leur vie quotidienne et matérielle. En quelques mots glissés entre les notes et les images, on comprend bien que la poésie des balladins qui vont sur les chemins est soumise à quelques vexations ordinaires et récurrentes. Est-ce que le gadjo scotché à son pré carré veut faire payer le prix de ses rêves de liberté oubliée à ces irréductibles oiseaux de passage ? Peut-être …

L'une des grandes qualités de ce film est d'être aussi une leçon de vie et de musique offerte à tous. Pas indispensable d'être un disciple de Django ou de Crolla, ou de Francis Moerman et de Tchan Tchou Vidal, c'est conseillé à tous les publics qui mettent un peu de musique dans leur vie, comme ces musiciens mettent leur vie dans la musique.

 

De ces quatre fortes personnalités de la galaxie manouche, Angelo Debarre révèle à l'écran une présence d'une intensité et d'une densité époustouflantes. Pour le reste et l'excellence de leur musique, il faut avoir en complément, si ce n'est déjà fait, le « Gipsy Jazz School » d'Alain Antonietto, chez Iris Music,

 

Gipsy Jazz.jpg

Ils sont tous là, les grands anciens, et ceux d'aujourd'hui. Il ne manque que Ninine Garcia, qui ne devait pas avoir d'album en 2002. Allez voir par là http://www.djangostation.com/Ninine-Garcia,156.html

 

Et voici celle qui les emmène tous vers les horizons infinis,

selmer 453.jpg

 

(ici, la Selmer Maccaferri 453 d'Henri Crolla)

 

Pour quelques notes de plus sur « les fils du vent »

http://www.djangostation.com/Les-Fils-du-Vent,1498.html

http://jazz.classique.free.fr/page11/files/579a64cb4b9ff4...

 

 

Ce film cherche des salles pour l'accueillir.

Associations, écoles de musique, collèges, et tous partenaires de la vie culturelle, de France et d'ailleurs,  agissez !

 

Et contactez

brulejean@free.fr

 

Norbert Gabriel

 

16:36 Publié dans Film, Musique | Lien permanent | Norbert Gabriel | Commentaires (2) | Tags : manouche, jazz, guitare, django, crolla, film | | |  Facebook |  Imprimer |

Commentaires

Je n'ai rien contre les orchestres symphoniques, et je me garderai de dire qu'ils sont le fait d'une civilisation inférieure ou supérieure à celle des guitares, ou des tam-tam ... Mais tout de même, le charme, la folle liberté des guitares des fils du vent, ça a de la gueule ...Je fais suivre les infos sur le film à quelques personnes qui pourraient être concernées , sinon, peut on se procurer ce film pour consommation personnelle ?

Écrit par : Danièle Sala | 11/02/2012

Pour la consommation personnelle, il faudra attendre le DVD qui arrivera bien un jour ou l'autre.. Manifestons, car dans "manifeste" il y a "feste" la fête de Rabelais, Villon, Christine de Pisan et autres voltigeurs à la plume festive ...

Écrit par : Norbert Gabriel | 11/02/2012

Les commentaires sont fermés.