Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/02/2012

Sens dessus dessous, Michèle Bernard à Ivry sur Seine


 

m bernard sens dessus dessous pano 2 AA 03-02-2012 15-13-16 2571x1610 03-02-2012 15-13-16 2571x1610.jpg

 

 Et voici le nouveau spectacle de Michèle Bernard, et c'est un enchantement toujours renouvelé.

Comme il est dit, c'est tout bon de 7 à 107 ans, voire 107 ans et demi. Dans ce Sens dessus dessous, elle a deux partenaires qui se mettent en quatre pour jouer de la contrebasse, de la guitare, du violon, des cuivres, et faire des voix. Ajoutez l'accordéon et c'est parti pour une heure de bonheur.
Quand les sens interdits vous anesthésient le coeur et le corps, mettez tout sens dessus dessous , et suivez Michèle Bernard dans ses farandoles jamais résignées à accepter un monde où trois pigeons s'entrebattent pour 4 miettes de pain au lieu de les partager.

Ce monde ouvert à sa fenêtre fait défiler son kaléïdoscope d'images en couleurs contrastées; le rose bonbon n'est pas la couleur dominante. Mais c'est un arc-en-ciel de toutes les humanités fragiles et déboussolées.

Les mots migrateurs rappellent que les langues vivantes se métissent pour s'enrichir de nuances et de senteurs nouvelles, comme mon kawa du matin, et un sucre, me font respirer un peu d'Arabie des temps anciens. Ça fait des guirlandes de mots qui voltigent dans tous les sens, les sens interdits, les 5 sens... Quand les désirs font désordre, il faut savoir prendre les chemins de traverse ou les contresens, suivre des chemins d'étoiles, prendre les sentiers secrets de nos voix intérieures qui en ont un peu marre des autoroutes de la pensée. Suivre Maria Suzanna comme on suivrait les oiseaux de passage qui vont voir au bout de la route, de l'autre côté de la montagne si les frères humains sont plus fréquentables. Etre le temps de quelques chansons une de ces images qui s'évadent de leur cahier bien rangé pour visiter d'autres pages, d'autres mondes. Et au passage, balancer à monsieur je m'en fous, une petite flèche bien sentie sur ce que ses enfants trouveront dans les jardins saccagés d'une terre meurtrie. Dans ce grand bazar de la vie, allez partager ces moments drôles et tendres, petits ou grands ou anciens enfants, il suffit d'avoir le coeur ouvert pour y trouver son bonheur avec Sandrine de Rosa, Michel Sanlaville, et la grande Michèle Bernard, au théâtre Antoine Vitez à Ivry, et c'est jusqu'au 19 Février.

 

sens dessus dessous 1 trio.JPG



De gauche à droite, Sandrine de Rosa, Michèle Bernard, Michel Sanlaville ©David Merle

Hotaires et détails ici :

http://theatredivryantoinevitez.ivry94.fr/les-spectacles/programmation/sens-dessus-dessous/



04:10 Publié dans Blog, Loisirs, Musique | Lien permanent | Norbert Gabriel | Commentaires (2) | Tags : chanson, musique, michèle bernard | | |  Facebook |  Imprimer |

Commentaires

Sens dessus dessous, Maria Suzanna: " Derrière le tableau ses yeux noirs/ Qui riaient si fort/Qui tenaient si chaud ..." rejoint dans l'imaginaire la fillette de la place Jamaa El Fna de Jacques Yvart:" Haute comme trois oranges/Elle avait dix ans je crois/Et un visage d'ange ." Que sont elles devenues, l'une et l'autre :"Qu'est elle donc devenue ?" dit l'un . "Oh Maria Suzanna, où est tu ?" demande l'autre . Que sont devenues, que deviendront ces enfants:" dans les jardins saccagés d'une terre meurtrie" ? Sans doute, elles aussi, ont pris "les chemins de traverse ou des chemins d'étoiles", et c'est là que nous les rejoignons, aux carrefours d'autres mondes, aux détours d'une chanson ...Sens dessus dessous ...Et si les chemins de traverse conduisent Michèle Bernard , avec dans ses bagages son accordéon, ses musiciens et Maria Suzanna jusqu'en Auvergne, je serai au rendez-vous , fragile , déboussolée, mais le coeur grand ouvert ...

Écrit par : Danièle Sala | 05/02/2012

Dépêchez vous de réserver il ne reste que quelques places.
C'est agréable de voir les gens sortir ravis ce de ce spectacle fait de grâce, d'harmonie(s). Des sourires, une magnifique complicité entre Michèle, Sandrine et Michel... pas vu le temps filer...

Écrit par : Eric Nadot | 06/02/2012

Les commentaires sont fermés.