Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2012

Un moment avec Michèle Bernard Tranches de scènes n° 10

 

M  Bernard evasion 1.JPG

                                                                      (Des nuits noires de monde Ivry 2011 ©NGabriel)

 

En passant ce moment avec Michèle Bernard et ses invités, en évoquant St Julien Molin Molette, je me suis dit que j'aimerais bien que l'option karma me propose (mais y a pas urgence) une réincarnation en accordéon de Michèle Bernard, à défaut en orgue de Barbarie, mais il paraît que le karma, c'est pas à la carte, on prend ce qui nous échoit, ou ce qui nous déchoit, imaginez que tel grand personnage brillant ici bas se retrouve ver de terre ou asticot … Je ne pense à personne en particulier, quoi que si … Un mégalo comme Mickael Vendetta réincarné en asticot... Bon, laissons cette réjouissante perspective, et voyons ce numéro 10.

Michèle Bernard a dû naître sous le signe constellation, les aventures musicales collectives, l'esprit de troupe, de création en tribu foisonnante, c'est son illustre cirque du vent, toujours prêt à embarquer quelques étoiles amies dans ses ballades nomades. Et comme dans toute constellation, les lumières clignotent avec plus ou moins d'intensité selon la saison, mais elles sont là …

On va donc retrouver au gré de cette ballade, le compagnon de musique des premiers tours de piste, Michel Grange, et j'ai ce privilège (au bénéfice de l'âge ou au détriment de l'âge) de les avoir entendus dans les années 73-75, dans une sorte de MJC Roannaise, ensuite, c'est le voyage avec tous les explorateurs des chemins de traverse, des sentiers parfois tortueux, mais jamais formatés par les ukases du marketing musical. Dans la foulée d'Anne Sylvestre, on va partager quelques moments rares, avec Véronique Pestel, Jeanne Garraud, Katryn Wal(d)teufel, Claudine Lebègue, Lalo, Barbara Thalheim, Hélène Grange, Michèle Guigon, Marie Zambon, Sophie Gentils, Anne Sila, Rémo Gary, Entre deux caisses, Allain Leprest, Patrice Kalla, Michel Grange, Christopher Murray, Frédéric Bobin, Gilles Chovet, Claude Lieggi, et le groupe Evasion, plus l'orgue de Barbarie du magicien Mathis...

 

St Julien Molin M.jpgDepuis quelques années Michèle Bernard enrichit son panorama comme St Julien Molin Molette refait le sien en transformant ses anciennes usines de textiles en ateliers à musiques, à peintures, à chansons, à livres, tous en synergie pour enfanter un peu de beauté humaine*.

Et c'est vers une création élargie à tous les publics, tous les âges, que Mimi de St Julien poursuit sa ballade de saltimbanque protéiforme.

 

Voilà ce qu'on découvre dans ces deux heures autour de Michèle Bernard, délicatement vidéoscopée par Eric Nadot,merci m'sieur-dames pour cette belle histoire.E Nadot.jpg

 

 

 

 

les sites à voir :

http://www.michelebernard.net/

http://www.chanson-net.com/tranchesdescenes/index.htm (Tranches de scènes)

http://www.evasion-vocal26.com/

 

*Et salut à Pierre Barouh.

Norbert Gabriel

 

09:56 Publié dans Blog, Musique | Lien permanent | Norbert Gabriel | Commentaires (0) | Tags : michèle bernard, anne sylvestre, tranches de scènes, st julien molin molette | | |  Facebook |  Imprimer |

05/02/2012

Sens dessus dessous, Michèle Bernard à Ivry sur Seine


 

m bernard sens dessus dessous pano 2 AA 03-02-2012 15-13-16 2571x1610 03-02-2012 15-13-16 2571x1610.jpg

 

 Et voici le nouveau spectacle de Michèle Bernard, et c'est un enchantement toujours renouvelé.

Comme il est dit, c'est tout bon de 7 à 107 ans, voire 107 ans et demi. Dans ce Sens dessus dessous, elle a deux partenaires qui se mettent en quatre pour jouer de la contrebasse, de la guitare, du violon, des cuivres, et faire des voix. Ajoutez l'accordéon et c'est parti pour une heure de bonheur.
Quand les sens interdits vous anesthésient le coeur et le corps, mettez tout sens dessus dessous , et suivez Michèle Bernard dans ses farandoles jamais résignées à accepter un monde où trois pigeons s'entrebattent pour 4 miettes de pain au lieu de les partager.

Ce monde ouvert à sa fenêtre fait défiler son kaléïdoscope d'images en couleurs contrastées; le rose bonbon n'est pas la couleur dominante. Mais c'est un arc-en-ciel de toutes les humanités fragiles et déboussolées.

Les mots migrateurs rappellent que les langues vivantes se métissent pour s'enrichir de nuances et de senteurs nouvelles, comme mon kawa du matin, et un sucre, me font respirer un peu d'Arabie des temps anciens. Ça fait des guirlandes de mots qui voltigent dans tous les sens, les sens interdits, les 5 sens... Quand les désirs font désordre, il faut savoir prendre les chemins de traverse ou les contresens, suivre des chemins d'étoiles, prendre les sentiers secrets de nos voix intérieures qui en ont un peu marre des autoroutes de la pensée. Suivre Maria Suzanna comme on suivrait les oiseaux de passage qui vont voir au bout de la route, de l'autre côté de la montagne si les frères humains sont plus fréquentables. Etre le temps de quelques chansons une de ces images qui s'évadent de leur cahier bien rangé pour visiter d'autres pages, d'autres mondes. Et au passage, balancer à monsieur je m'en fous, une petite flèche bien sentie sur ce que ses enfants trouveront dans les jardins saccagés d'une terre meurtrie. Dans ce grand bazar de la vie, allez partager ces moments drôles et tendres, petits ou grands ou anciens enfants, il suffit d'avoir le coeur ouvert pour y trouver son bonheur avec Sandrine de Rosa, Michel Sanlaville, et la grande Michèle Bernard, au théâtre Antoine Vitez à Ivry, et c'est jusqu'au 19 Février.

 

sens dessus dessous 1 trio.JPG



De gauche à droite, Sandrine de Rosa, Michèle Bernard, Michel Sanlaville ©David Merle

Hotaires et détails ici :

http://theatredivryantoinevitez.ivry94.fr/les-spectacles/programmation/sens-dessus-dessous/



04:10 Publié dans Blog, Loisirs, Musique | Lien permanent | Norbert Gabriel | Commentaires (2) | Tags : chanson, musique, michèle bernard | | |  Facebook |  Imprimer |