Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/02/2012

Rock Rebellitude ...

Rock rebellitude et Régécolor...

 

Le monde bouge, le monde avance, et les grandes idées finissent par s'imposer. Alléluyah !

Il fut un temps où le rocker pur Harley and chaine de vélo se peignait la banane aux reflets gomina new âge , et laquage dans la masse.

rock perruque.jpg

Et pour les écononiquement faibles de la crinière, il y a des postiches disponibles sur le marché. Et que ça rolle in the hair, youpi pour le bigoudi si on veut faire dans le look frisouillé, mais en général, le rocker est plutôt roots and boots, ray ban et Stratocaster. Du costaud qui sonne. Sans concession aux mignardises émollientes, le rock c'est du roc. Et le rocker un mec qui en a dans le solid body !

Les temps ont bien changé, le rockeur 2012 se doit de faire le djeun, et le djeun n'a pas de cheveux blancs, (ou pas de cheveux du tout, la boule à zéro a aussi ses adeptes, sans doute des sinistrés de l'ukase « Cheveux longs et idées courtes » ce qui laisserait entendre que la longueur du cheveu est préjudiciable à la floraison des idées. Ce qui n'implique pas automatiquement non plus que le cheveu éradiqué façon Hiroshima est la garantie d'un cerveau en éruption permanente de génie créatif … Rions un peu en passant, dans « créatif » il y a « Tif » ce qui tendrait à montrer que le cheveu est un élément essentiel du bouillon de création culturelle... La preuve ? Léonard de Vinci. De création, ou de force, la preuve, Samson. D'onction divine, la preuve, les rois francs depuis Clodion le Chevelu. De génie littéraire, la preuve, les sorbonnards chevelus par tradition.

Ou PPDA … Qui est annoncé comme postulant à un siège d'académicien... Pas la StarAc, l'Académie Française, celle de Victor Hugo, Lamartine, Pierre Benoit, Paul Claudel, André Maurois, Pagnol, Edmond Rostand , Cocteau, Anatole France, Paul Valéry, Joseph Kessel, Henri Troyat, François Mauriac, Julien Green, Léopold Sédar Senghor, Marie-Joseph Chénier, Marguerite Yourcenar, Jules Romains, André Chamson, Nicolas Boileau, Alfred de Musset, François Coppée, José-Maria de Hérédia, Jean Racine, Pierre Corneille, Charles Perrault, Châteaubriand, Pierre Séguier qui fût le premier titulaire du fauteuil numéro 1 en 1635 et aujourd'hui en 2012, pour le 40 ème et dernier siège voici Patrick Poivre d'Arvor. Pour vous, je sais pas, mais moi je trouve que c'est vraiment tiré par les cheveux, ou que ça fait comme un cheveu sur la soupe. Revenons donc à nos cheveux.

On voit donc d'étranges mutations capillaires qui ne doivent rien à Tchernobyl ou Fukushima, mais qui doivent tout à l'Oréal, la valeur sûre des temps modernes.

Exemple voici deux images d'un même musicien, à gauche « Avant » à droite « Après »

Pano bertignac.jpg

 entre les deux la potion magique qui vous fait le brushing plus djeun pour être vu à la télé. Quand je dis brushing, c'est une façon de parler...

Ça se passe sur TF1, pour l'émission The Voice, et ça me semble assez facultatif pour faire avancer la chanson sur les sentiers de la gloire. mais je dois être de mauvais poil ...

Norbert Gabriel

 

Last but not least, un coup d'oeil sur la bête de rock, la légendaire Stratocaster:

 

stratocaster.jpg

 

laquelle Stratocaster semble avoir bénéficié elle aussi de cette lotion magique, dont voici l'origine

Ratanhia:  Le colorant se trouve dans  des racines séchées  brun rougeâtre et très épaisses.  La plante est originaire des Andes boliviennes et péruviennes, dites «Rathania du Pérou." 

Nom scientifique: Krameria triandra Ruiz et Pavon. Famila: Krameriaceae

 

00:48 Publié dans Blog, Musique | Lien permanent | Norbert Gabriel | Commentaires (2) | Tags : rock, stratocaster, bertignac, the voice | | |  Facebook |  Imprimer |

22/02/2012

Je rigole !

« Je rigole » première soirée à La Manufacture Chanson, lundi 20 Février 2012

 

Je rigole 557 trio AAA3  20-02-2012 22-25-55.jpg

 

Trio qui fait vivre toute la palette des émotions à travers ses compositions et interprétations jouant sur toute la gamme des sentiments. De la rage et de l'amour, de l'humour et de la passion incandescente de ceux qui vont au plus profond de l'humain, sans concession chamallow. Et avec le regard affûté du vieux père Hugo dans ses « Choses vues » et chantées en mode majeur, celui qui a inspiré les troubadours visionnaires. Le poète est un prophète qui voit plus loin que l'horizon, un enragé de la vie, un inventeur d'utopie, ce chemin inexploré, mais peut-être possible.

Ce qui brille dans le regard des enfants, c'est la vie.... Vierge d'elle même.(Andoni Iturrioz)

Avec quelques images attrapées ce lundi 20 Février à La Manufacture Chanson, j'ai emprunté ce qu'ont écrit d'autres compagnons d'admiration, et que je partage sur le fond et la forme.

Norbert Gabriel

"JE RIGOLE.
Merde, un artiste !
Enfin je veux dire, pas qu’un chanteur (de plus).
Je veux dire un illuminé qui veut marier la tendresse et les avions de chasse, la chanson et le free jazz, l’intime et l’Apocalypse, Lisa Portelli et les purges de locomotives anciennes, le flamenco et la symphonie shamanique, Leonard Cohen et le Velvet Underground,… ta mère et la pute (non je rigole !).
Je veux dire un malade mental dont la folie perfectionniste pour l’imperfection parfaite me rend presque jaloux.
Je veux dire un vieil indien de 70 ans qui exulte en tapant dans les mains comme un enfant de 4 ans quand il est content de mon travail, après avoir fait les 100 pas pendant des heures dans mon studio.
Je veux dire un enthousiaste (présence de Dieu en soi en ancien grec, si je me souviens bien).
Je veux dire un pirate avec qui j’ai eu le plaisir de naviguer à vue pendant quelques mois, lui et son équipage étrange et disparate.
Je veux dire de vrais textes (!), je veux dire l’harmonie des contraires, je veux dire un rire, je veux dire JE RIGOLE !
Il y a tout ça dans l’album, vous verrez et vous l’entendrez je vous le jure !
J’en frissonne en l’écrivant.


Bertrand Louis


pano je rigole.jpg

Contrebasse : Xuan Lindenmeyer Chant, guitare : Andoni Iturrioz Clarinettes, Jean-Brice Godet


 

Je rigole 559  Andoni portrait 20-02-2012 22-29-14.jpg« Andoni Iturrioz a dans son bagage de baladin la tendresse et la passion des grands. Si ses racines plongent sans réticence dans la tradition qui nous nourrit tous, il déploie toute l’arborescence de son talent dans l’impertinence et la modernité.

Il le fait avec force, avec foi, sans oublier la pincée d’humour sans laquelle il manque aux œuvres une des couleurs essentielles de la vie.

(Claude Lemesle)

 

L'univers de Je rigole. se dessine en dégradé de ténèbres, du gris anthracite au noir le plus sombre. Pourtant la musique bien vivante joue avec les touches de couleurs, éclairant le tableau d'une vivacité qui parie sur le contrepoint pour animer la scène. Le résultat est convaincant, à la hauteur du talent des musiciens, qui varient les ambiances. »

THE FRENCH TOUCH, Janvier 2010

 « Andoni, c’est le vent du voyage… l’âme des semelles de Rimbaud à l’aube du XXIe siècle. Fils de Chris Marker et fou de Louis-Ferdinand Céline, il vous dessine une chanson comme le Petit Prince caresse un mouton… qui ne rentrerait pas dans le rang. »

Eric Guilleton


"Je rigole"

à la Manufacture Chanson jusqu'au 9 Avril, vaut mieux réserver, conseil d'ami...

 

http://www.myspace.com/jerigoleandoni/shows


14:34 Publié dans Blog, Musique | Lien permanent | Norbert Gabriel | Commentaires (2) | Tags : je rigole, chanson, andoni iturrioz | | |  Facebook |  Imprimer |

20/02/2012

Céline Caussimon au Lucernaire le 19 Février 2012

 

 

Céline 19 Février 163 DUO AAA 19-02-2012 19-48-16 2603x1772.jpg

 

La scène est vide, pas de décor, et dès que Thierry Bretonnet s'installe, que Céline Caussimon prend le bon sens de la marche, c'est-à-dire 30 secondes après l'extinction des lumières, ça part dans une farandole de personnages extravertis, jubilatoires, graves sans être pesants, légers sans être superficiels par le talent de cette Frégoli de la chanson qui vous emmène dans son univers kaléïdoscope où le quotidien devient cocasse, dans des scénarios façon Prévert mis en scène par Tex Avery. Et superbement écrits par mademoiselle Caussimon, superbement accompagnés par Thierry Bretonnet dont l'accordéon ponctue ou caresse les envols et les questionnements fondamentaux de la ménagère libérée. Libérée de quoi ? De presque tout ! Soulignons cette présence attentive du partenaire musicien qui n'est pas qu'un simple accompagnateur, mais un vrai partenaire du spectacle. Et dans cette libération des obligations et contraintes la mènagère peut disposer de sa boite cranienne, et de ce qu'il a dedans pour regarder comment le monde marche. Ou trébuche. On retrouve des tableaux du « Moral des ménages » dont « La corde » subtile et terrible allégorie de la situation de chaque individu dans le monde qui l'entoure, et qui parfois l'étrangle, et des nouvelles chansons, promesse d'un album à venir, un de ces jours, dans lequel « Nous humiliés » rappellera que nous ne sommes pas toujours dans le paradis des bisounours.

 

Céline 19 Février 270  solo AAAA 19-02-2012 20-10-47 1595x1936.jpgCéline Caussimon fait vivre toutes les facettes de la femme multiple et battante, pas forcément enragée, mais embarquée dans des aventures humaines sur lesquelles on ne peut pas toujours fermer les yeux. C'est une femme au coeur généreux qui invite à une ballade lucide, ni amère, ni béate, juste humaine, ou humaine juste, et vous repartirez plus riche de ce partage disponible -pour cerveaux libérés- tous les dimanches à 19 h pile au Lucernaire jusqu'au 1 er Avril 2012.

Last but not least, au Lucernaire, on peut arriver en avance, le rez de chaussée est bien achalandé de nourrritures spirituelles et livresques, de nourritures plus concrètes du côté du bar. Et on peut aussi s'y attarder après...

 

 

Et comme nous sommes dans une période où le jeune public est en vacances, voici encore une tranche de Céline pour les goûters du mercredi, du samedi,

Madame Do Dièse et Monsieur Ré Majeur

 

Mme Dodieze-web.jpg

spectacle musical et marionnettique pour les enfants  (4 à 8 ans)

 les mercredis 22 et 29 février  à 16h

le samedi 10 mars à 16h

le mercredi 14 mars à 16h

à la Péniche L'Improviste, Quai de l'Oise

Pour 5 €, c'est cadeau !

                                                                                                    Norbert Gabriel

 

http://celine.caussimon.free.fr/

 

18:29 Publié dans Blog, Musique | Lien permanent | Norbert Gabriel | Commentaires (1) | Tags : céline caussimon, chanson, lucernaire | | |  Facebook |  Imprimer |